Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs de la semaine


Alien:Isolation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alien:Isolation

Message  Barin61 le Lun 31 Mar - 13:04

Alien pouvait-il rester sur une telle catastrophe et se contenter de clore son aventure sur consoles par un carnage ? Non. Personne ne voulait qu’Alien Colonial Marines puisse ternir à ce point une licence SF aussi puissante. Pour le retour de la création de Ridley Scott, Sega n’a pas pris le risque de rappeler Gearbox. C’est Creative Assembly, connu pour ses jeux de stratégie, qui se charge de remettre Alien sur le droit chemin : celui d’un succès et d’une reconnaissance qui lui sont dus.

Le Xénomorphe allait-il pouvoir se relever d’un tel scandale ? Tout le monde, les fans en première ligne, a encore en mémoire la prestation lamentable d’Alien Colonial Marines et des remous, que dis-je, des secousses sismiques qui ont jalonné son développement. Car est-il utile de le rappeler, Gearbox s’est fait choper la main dans le sac pour avoir purement et simplement fait partir le jeu en sous-traitance chez Timegate, Demiurge ou encore Nerve. Pour le résultat que l’on connaît. Une pratique honteuse qui laisse penser que Gearbox devait être bien plus intéressé et impliqué à plancher sur Borderlands ou Brothers In Arms. La 20th Century Fox a dû apprécier. Dès lors, comment ne pouvions-nous pas être plus qu’inquiets à l’annonce d’Alien Isolation ? La crainte d’assister à un nouveau navet nous a forcément traversé l’esprit. La désignation de Creative Assembly (responsable dernièrement des Total War) n’a pas contribué, de prime abord, à inverser la tendance.


L'ambiance du jeu promet énormément.

Cette appréhension toute légitime va pourtant se dissiper très rapidement, pour disparaître après 30 minutes de gameplay. Bien entendu, il est encore beaucoup trop tôt pour parler de chef-d’œuvre, mais une chose est sûre : ce FPS fera oublier la mésaventure précédente. Sans aucune contestation possible. Mais avant de rentrer plus en détail, posons le pitch. Nous sommes en 2136, soit quatorze ans après les événements d’Alien, le huitième passager. Amanda, la fille de Ripley (qui rappelons-le va hiberner 57 ans en biostase et ne sera retrouvée qu’en 2179), apprend que la boîte noire du vaisseau de sa mère, le Nostromo, a été repérée sur la station commerciale Sevastopol. Elle décide donc de se rendre sur place et, bien évidemment, rien ne passera comme prévu, les lieux étant visiblement pas aussi déserts qu’ils y paraissent. Qu’on se le dise, Alien Isolation n’est pas foncièrement axé sur l’action pure et dure. On s’en rend vite compte d’ailleurs, lorsque l’on s’aperçoit qu’Amanda (nous sommes quand même parachutés à la moitié du jeu) n’a qu’une sorte de clé anglaise dans la main gauche, et l’indispensable détecteur de mouvements dans la main droite. Même si des armes seront sans doute à confectionner plus tard, en témoignent les objets de crafts disposés ici et là, l’aventure s’appuiera plus sur la discrétion et l’ingéniosité, que sur un étalage de puissance. Jouer avec les zones d’ombre et les éléments de décor ou simplement se cacher dans un casier, les parties de cache-cache seront visiblement, et selon les dires des développeurs, largement mis à l’honneur.
Ridley chocotte

Creative Assembly arrivera-t-il à laver l'honneur vidéoludique du Xénomorphe ?

Dans la session à laquelle nous avons pu jouer, Amanda doit atteindre une porte située dans l’aile opposée du vaisseau. Elle a l’air si près et pourtant si loin... Car, en plus d’offrir un environnement soigné et fidèle (enfin !) à l’œuvre de Ridley Scott, Alien Isolation nous immerge totalement, par son silence (et les souvenirs qu’ont ceux qui ont vu les longs métrages), dans une ambiance angoissante. Il n’y a visiblement personne dans ces lieux et malgré tout, on avance à petits pas. Mais après quelques minutes à visiter l’endroit, la peur nous rappelle qu’elle est ici reine des émotions. Soudain, un petit bip retentit et un point apparaît sur le détecteur, faisant d’un coup voler en éclats tout le pan de machisme qui sommeille en nous. Creative Assembly l’a voulu, Creative Assembly l’a fait : nous faire flipper. Eh bien oui mesdames, messieurs, aussi curieux que cela puisse paraître, il existe encore de nos jours (et heureusement d’ailleurs !) des jeux qui ravivent nos réflexes d’enfant et donnent envie d’aller se planquer sous les jupes de maman. Seulement sur Sevastopol, maman n’y est pas. En fait, il n’y a personne à part vous et cette chose qui rôde. D’ailleurs en parlant d’Alien, j’ai de la chance, puisqu’il ne va pas apparaître dans mon dos mais de l’autre côté d’un comptoir. Il ne m’a pas vu mais continue sa recherche. Et je comprends mieux pourquoi le développeur debout à côté de moi m’avait conseillé de ne pas me relever trop tôt et d’attendre que la bête soit hors de vue. J’ai à peine eu le temps d’atteindre un casier que j’ai fini embroché comme une vulgaire merguez, au bout de la queue de ce passager inhospitalier. Plusieurs tentatives alliant différentes techniques auront d’ailleurs été nécessaires pour s’extirper de la zone. Courir ? Non. L’affrontement ? Encore moins. Se planquer dans un casier ? Pourquoi pas, mais comment savoir à quel moment en sortir et être sûr que l’invité ne vous attend pas à la sortie. L’idée dans ce niveau est de démontrer qu’une infiltration bien menée est très souvent gage de survie.

He’s back


Un gros effort a été fait sur l'immersion.

Nous n’aurons donc pas combattu cet Alien, même si rien ne laisse supposer que des combats seront à l’affiche lors de cette aventure. En revanche, cette courte rencontre avec ce FPS a de quoi réjouir. Visuellement déjà, Alien Isolation met une belle claque. Normal me direz-vous, les versions jouables étaient sur One et PS4. Mais quand même. Les environnements sont superbement retranscrits et fourmillent de détails, quand la modélisation du Xénomorphe, elle, est tout simplement phénoménale. Tout comme son animation et son IA, que les développeurs prétendent « non scriptée ». Effectivement, on le voit à travers les différents essais tentés pour la fuir, la bête opère en fonction de la situation. Rien à voir donc avec la précédente prestation de Gearbox qui restera dans les annales de la médiocrité. On aurait bien aimé découvrir un peu plus de gameplay que ces phases d’infiltration mais si l’on doit esquisser un début de réponse, le constat demeure assez concluant. Pas de bugs de collision, pas level design douteux (murs invisibles, etc.), l’avancée dans le vaisseau est relativement agréable. Espérons néanmoins que le craft aura son mot à dire et que les niveaux seront quand même un peu plus grands que celui que nous avons traversé. Alien Colonial Marines peut donc être jeté en pâture aux cochons, la relève est là.



Votre prochain rendez-vous avec le xénomorphe est fixé, ce sera le 7 octobre, ce qui vous laisse le temps de vous préparer à la rencontre. Nouveau retour de la franchise Alien, après le calamiteux Aliens : Colonial Marines, Isolation aura la lourde tâche de redresser la barre, en comptant notamment sur une approche audacieuse et proche des origines de la saga puisque le joueur, dans le rôle de miss Ripley junior, y affrontera un seul alien décidé à faire de lui son goûter. La bestiole ne sera toutefois pas la seule menace puisque des androïdes et autres systèmes de sécurité se chargeront de vous compliquer le travail
avatar
Barin61
Admin

Messages : 681
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 35
Localisation : Les pics Mayennais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alien:Isolation

Message  Invité le Lun 31 Mar - 20:57

Au moins ils reviennent sur le film et le jeux originels , là on peut dire qu'ils vont réussir sur ce coup

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Alien : Isolation est Gold et à l'heure

Message  Suicidal Sonp le Mer 10 Sep - 6:36

Le 09-09-2014 à 17h36 par Dinowan, journaliste de jeuxvideo.com



En ces temps troublés où quantité de jeux font leur timides et décident de repousser leur sortie, vous serez heureux d'apprendre qu'Alien : Isolation vient de passer Gold, concluant ainsi son développement. Alors à moins d'une crise de panique subite face à la concurrence chargée du mois d'octobre, le premier FPS / survival de Creative Assembly sera disponible le 7 octobre. Sega fête même la chose avec une petite séquence vidéo.



Source : JV.com http://www.jeuxvideo.com/news/2014/00074551-alien-isolation-est-gold-et-a-l-heure.htm

_________________
"L'alcool tue lentement. On s'en fout, on n'est pas pressé". Courteline
avatar
Suicidal Sonp

Messages : 2271
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 38
Localisation : Entre Velaux et La Fare

Voir le profil de l'utilisateur http://www.team-fug.com

Revenir en haut Aller en bas

Alien Isolation : Le premier DLC la semaine prochaine

Message  Suicidal Sonp le Mer 22 Oct - 7:23

Le 21-10-2014 à 21h47 par Jihem, journaliste de jeuxvideo.com

Sorti il y a quelques semaines, Alien Isolation aura droit à 5 DLC. Le premier d'entre eux sera proposé dès la semaine prochaine en téléchargement sur PC, Xbox One, PlayStation 4, Xbox 360 et PlayStation 3 pour 6,99 € (et 25% de réductions pour les possesseurs du Season Pass).

Chacun des cinq DLC prévus donne l'occasion de se mesurer à des défis supplémentaires dans les couloirs de la station Sevastopol aux commandes d'un personnage différent à chaque fois. Dans le premier DLC, Corporate Lockdown, Ransome apprend qu'il a été abandonné par ses supérieurs. Il sait que les Torrens arrivent et doit donc se dépêcher de s'enfuir. Il décide toutefois de s'emparer des plans du Nostromo dans sa fuite. Les joueurs pourront comparer leurs chronos sur les classements en ligne pour déterminer celui qui parviendra à quitter la station le plus rapidement possible. Il y aura aussi un mode Gauntlet dans lequel il faudra terminer les trois maps sans mourir.





Source : JV.com http://www.jeuxvideo.com/news/2014/00075351-alien-isolation-le-premier-dlc-la-semaine-prochaine.htm

_________________
"L'alcool tue lentement. On s'en fout, on n'est pas pressé". Courteline
avatar
Suicidal Sonp

Messages : 2271
Date d'inscription : 09/07/2012
Age : 38
Localisation : Entre Velaux et La Fare

Voir le profil de l'utilisateur http://www.team-fug.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alien:Isolation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum